SUPERCAR

Lamborghini SC63 : l'hypercar qui défie les règles avec un design révolutionnaire et un V8 de 680 chevaux

La Lamborghini SC63, avec son design agressif, reflète l'approche audacieuse de la société de Sant'Agata Bolognese dans le monde des hypercars.

L'équipe de conception, dirigée par Rouven Mohr, a personnalisé chaque composant afin de garantir un avantage concurrentiel.

Contrairement à d'autres constructeurs, Lamborghini a choisi de développer un V8 biturbo de 680 ch à partir de zéro. Cela fait de la SC63 un concurrent unique dans le domaine de la course Hypercar-LMDh.

La SC63 est le manifeste des intentions sérieuses de Lamborghini pour son programme d'endurance.

press office photo
Anatomie de la Lamborghini SC63
Le design avant-gardiste dans le parfait style Lamborghini indique immédiatement l'agressivité avec laquelle la maison de Sant'Agata Bolognese aborde les courses d'Hypercars. Malgré un règlement technique prescriptif et conditionné par le BoP, le groupe de travail dirigé par Rouven Mohr n'a rien voulu laisser au hasard. Chaque composant, y compris les pièces de rechange standard, a été personnalisé afin de garantir un avantage compétitif sur la concurrence. La SC63 est le manifeste des intentions sérieuses de Lamborghini pour son programme d'endurance.
press office photo
Un V8 biturbo de 680 ch.
Plusieurs constructeurs de la catégorie reine ont choisi de partir d'un moteur existant, dans un souci de réduction des coûts et de fiabilité. Ce n'est pas le cas de Lamborghini, qui a préféré développer un V8 biturbo de 680 ch à partir de zéro, spécifiquement pour les besoins de la classe Hypercar-LMDh. La cylindrée de 3,8 litres se situe dans la moyenne de la gamme, bien qu'elle soit légèrement supérieure à celle des Hypercars à transmission intégrale.
press office photo
Le choix de Cold V
Le V8 du taureau est né avec une configuration en V froid, c'est-à-dire avec les deux turbos montés à l'extérieur des bancs du moteur. Selon les explications de Lamborghini, ce choix permet de favoriser le refroidissement et l'alimentation, ainsi que d'abaisser le centre de gravité. C'est la différence avec le choix de Ferrari, qui a opté pour le V chaud, avec le turbo au centre.
press office photo
Personnalisation des composants standard
Comme l'exige le règlement LMDh, la voiture est équipée de plusieurs composants standard : batterie WAE, moteur électrique Bosch, boîte de vitesses à six rapports Xtrac. Cela n'empêche pas Lamborghini de personnaliser chaque pièce, dans les limites de la réglementation. Les engrenages, par exemple, sont optimisés en fonction des caractéristiques aérodynamiques de la voiture et des stratégies de distribution des deux moteurs.
press office photo
Équilibre entre le châssis et l'aérodynamique
Du point de vue du châssis et de l'aérodynamisme, l'objectif des concepteurs est d'élargir la fenêtre d'utilisation de la voiture. Les valeurs limites de charge et de traînée sont fixées par la réglementation et approuvées en soufflerie, mais les constructeurs peuvent encore faire la différence. L'objectif est d'assurer un équilibre optimal et des performances aérodynamiques qui restent proches de la limite dans toutes les conditions de conduite.
Informativa ai sensi della Direttiva 2009/136/CE: questo sito utilizza solo cookie tecnici necessari alla navigazione da parte dell'utente in assenza dei quali il sito non potrebbe funzionare correttamente.